S'ils ont la force, il nous reste le Droit Victor Hugo
Partager Le Droit Routier sur :
Flux RSS :
Retrouvez mes dernières interventions presse :

Permis à points : l'hémorragie des points

Publié le 28 février 2011

Tags : PRESSE, JOURNAUX, LE PARISIEN

 

 

P ERMIS A POINTS: L'HEMORRAGIE DES POINTS

Ce n'est pas la première fois que les radars automatiques se trouvent dans la ligne de mire de juristes et d'avocats spécialisés. Depuis janvier, plus de 6 millions de points ont été retirés aux automobilistes.

Du jamais-vu depuis treize ans. Une accélération inquiétante et problématique qui correspond él'installation des radars automatiques. 500 nouveaux arrivent en 2006. En 2004 déjà, le nombre d'infractions au Code de la route impliquant la perte d'un ou plusieurs points (2,5 millions de dossiers traités) a augmenté de plus de 50 % selon les chiffres publiés par la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) du ministère de l'Intérieur.

Et le nombre de points retirés, 6,5 millions en 2004, en hausse de 44,5 %, enfle encore cette année comme depuis trois ans. Cette vertigineuse inflation trouve évidemment son origine dans le déploiement des radars automatiques. Véritables mitrailletteséPV, les plus de 500 cabines radars installées sur le bord des routes ont déjà produit 2,4 millions de PV au cours des huit premiers mois de l'année (du 1 e r janvier au 31 août). Dans 90 % des cas, les infractions sanctionnées sont de petits excès de vitesse (moins de 20 km/h au dessus de la limite)... une catégorie qui connaît la flambée la plus impressionnante : + 619 % d'augmentation par rapporté2004 !

De leur côté, les forces de l'ordre ne relâchent pas la pression sur les automobilistes : plus de 400 000 amendes, toujours pour les seuls excès de vitesse, ont été adressées par les policiers et gendarmes depuis le 1 e r janvier.

Trois mois avant la fin de l'année, l'addition des deux (radars et PV traditionnels) donne déjà le vertige : ce sont plus de 6 millions de points qui ont donc été supprimés depuis le début de l'année sur les permis de conduire, soit presque autant que sur les douze mois de 2004. En continuantéce rythme, on pourrait finir l'annéeé9 millions... Pour les automobilistes, la situation commenceédevenir critique. Les listes d'attentes pour participeréun stage de récupération de points s'allongent. Les bancs des stagiaires ne sont plus seulement occupés par des chauffards et des " délinquants de la route ". Les Monsieur Tout-le-monde ayant cumulé les petites erreurs et petites infractions sont désormais légion (lire notre reportage page suivante).

La situation ne fait pas que des malheureux. Les avocats spécialisés dans les contentieux automobiles se frottent les mains et conseillent de plus en plus de clients craignant de perdre leur permis. Dans les tribunaux, la situation tourne logiquementél'encombrement. "Il faut plus de trois ans pour qu'une procédure de contestation soit traitéeéParis ", constate Rémy JOSSEAUME, un juriste parisien spécialisé lui aussi dans la défense d'automobilistes.

La crainte de voir le système exploser, d'ici "un an ou deux, est réelle", va jusqu'à confier un proche du cabinet du ministre de l'Intérieur. Il n'y a en effet aucune raison que la tendance s'inverse dans les mois et annéesévenir. Le nombre de radars automatiques, d'un peu moins de 900 aujourd'hui, passeraé1 500 d'ici éla fin 2006. Et si 37 000 permis de conduire ont été annulés l'an dernier, 140 000 le seront en 2005 et jusqu'à 250 000 en 2006, selon les propres estimations du ministère de l'Intérieur !

 

 

 

Commenter cet article

Plus d'articles sur le Droit Routier

Alcool au volant
Permis de conduire
Stupéfiants au volant
Excès de vitesse
Infractions routières
Litiges automobiles
PV dans l'entreprise
L'actualité en direct

Les dernières interventions dans la presse de Maître Rémy JOSSEAUME :

Dossiers références
dossier reference
A la Une
Retrouvez mes derniers articles dans la Revue de Presse
Retrouvez mon Blog sur Facebook
Retrouvez mon Blog sur Twitter

Retrouvez le Droit Routier sur Facebook