S'ils ont la force, il nous reste le Droit Victor Hugo
Partager Le Droit Routier sur :
Flux RSS :
Retrouvez mes dernières interventions presse :

Radar illégal ? Avis de la CNIL

Publié le 28 février 2011

Tags : PRESSE, JOURNAUX, LE PARISIEN

 

 

RADAR ILLEGAL ? AVIS DE LA CNIL

Un avis de la CNIL (*) risque de remettre à mal l'efficacité de ces nouvelles armes anti-chauffards.

La CNIL dans un délibéré daté du 23 septembre, émet de sérieuses réserves sur le traitement entièrement automatisé des infractions et le système de connexions vers les fichiers de cartes grises, des changements d'adresse de la poste ou du système du permis à points.

Dans ses conclusions, après avoir étudié en détail le projet soumis par le ministère de l'intérieur, le président de l'instance, Michel GENTOT, recommande ainsi une modification des règles de la procédure pénale applicables à ce traitement automatisé.


En clair, le système envisagé en l'état n'est pas compatible avec les textes légaux. Plus grave, la CNIL soulève que les nouvelles règles du contrôle automatisé ne permettent pas une contestation efficace de la sanction par les contrevenants.

" La CNIL a raison de soulever ce problème" , analyse Rémy JOSSEAUME, juriste et administrateur d'un site Internet spécialisé dans le droit des automobilistes.


" Pour pouvoir se défendre, un citoyen doit avoir accès des réception du PV, à toutes les informations nominatives le concernant .

C'est la loi ! Or les PV qui seront transmis n'indiqueront pas les données récupérées auprès des fichiers de cartes grises, du permis à points ou de celui de la poste. Il suffirait même selon le juriste d'exiger auprès de la poste de ne pas transmettre à qui que ce soit sa nouvelle adresse, comme le droit l'autorise, pour que le système de contrôle automatisé ne puisse plus fonctionner. 

" Le système est également contraire à l'article 2 de la loi informatique et libertés de 1978", continue Rémy JOSSEAUME, qui prévoit qu'aucune décision de justice sur un comportement humain ne peut avoir pour fondement un traitement automatisé d'informations. Aucun tribunal ne sera compétent pour juger une telle affaire. "

(*) Commission Nationale Informatique et Libertés

 



 

 

 

 

 

Commenter cet article

Plus d'articles sur le Droit Routier

Alcool au volant
Permis de conduire
Stupéfiants au volant
Excès de vitesse
Infractions routières
Litiges automobiles
PV dans l'entreprise
L'actualité en direct

Les dernières interventions dans la presse de Maître Rémy JOSSEAUME :

Dossiers références
dossier reference
A la Une
Retrouvez mes derniers articles dans la Revue de Presse
Retrouvez mon Blog sur Facebook
Retrouvez mon Blog sur Twitter

Retrouvez le Droit Routier sur Facebook