S'ils ont la force, il nous reste le Droit Victor Hugo
Partager Le Droit Routier sur :
Flux RSS :

La polémique : la vérification des radars par son fabriquant

Publié le 28 février 2011

Tags : PRESSE, JOURNAUX, LE PARISIEN

 

LA POLEMIQUE: LA VERIFICATION DES RADARS PAR SON FABRIQUANT

 

Selon Rémy JOSSEAUME, Docteur en droit, Président de la Commission juridique de l'association, «  il est troublant que celui qui fabrique et commercialise le radar se retrouve au bout du processus de certification de l’appareil. En effet, ce dernier ne peut pas être juge et partie, et c’est d’ailleurs dans cette esprit que la règlementation a été initialement prévue .».

Pour Maître Matthieu LESAGE, avocat et membre de la Commission, les textes sont clairs et confirme ce fait. «  Selon l’article 37 de l’arrêté du 31 décembre 2001 relatif au contrôle des instruments de mesure , l’ organisme en charge de la vérification périodique doit garantir les conditions d’impartialité. »

POSITION CONFIRMEE PAR LA COUR DE CASSATION:  

Après avoir obtenu par ses avocats les premiers jugements en ce sens, l'association « 40 millions d'automobilistes » se réjouit de la récente décision de la Cour de cassation qui confirme sa position. Dans un arrêt du 29 septembre 2010 (pourvoi 10-80792), la Cour de cassation précise qu'il résulte du décret n° 2001-387 du 3 mai 2001 qu'à la différence de la vérification périodique, la vérification primitive d'un cinémomètre peut être effectuée dans le cadre du système d'assurance de la qualité du fabricant lorsque ce système a fait l'objet d'une approbation préalable. En d'autres termes, la Cour de cassation valide le principe de la vérification primitive faite par le constructeur lui-même (vérification avant la première mise en route du radar) mais prévient que le constructeur ne peut lui-même faire la vérification périodique de l'appareil tous les ans .  

 

 

LIRE L'ARTICLE

LIEN :Journal LE PARISIEN

LIRE L'ARTICLE

LIEN : Chronique RTL

"La même société ne peut être à la fois juge et partie et c'est d'ailleurs pour respecter cet esprit que la règlementation a été initialement prévue, comme le rappelle l'article 37 de l'arrêté du 31 décembre 2001. (...) La question de la légalité du système des radars et de celle des PV est clairement posée" prévient pour sa part, toujours dans les colonnes du Parisien, Matthieu Lesage, avocat et membre de la commission juridique de l'association 40 millions d'automobilistes.

Le principe même des radars fixes - du moins dans leur portée répréhensive - pourrait être totalement remis en question. 40 millions d'automobilistes a d'ores et déjà saisi la justice pour obtenir l'annulation de plusieurs PV pour excès de vitesse. L'histoire a tous les traits caractéristiques du scandale. Et ça ne fait que commencer.

LIEN : Journal de TF1

LIEN

 

LIEN

LIEN

Commenter cet article

Plus d'articles sur le Droit Routier

Alcool au volant
Permis de conduire
Stupéfiants au volant
Excès de vitesse
Infractions routières
Litiges automobiles
PV dans l'entreprise

Tel.:   01.76.54.34.97

Port.: 06.15.35.35.52

L'actualité en direct

Les dernières interventions dans la presse de Maître Rémy JOSSEAUME :

A la Une
Retrouvez mes derniers articles dans la Revue de Presse
Retrouvez mon Blog sur Facebook
Retrouvez mon Blog sur Twitter

L'Automobile-Club des Avocats - ACDA

Après avoir fondé la Commission Juridique de l'association 40 Millions d'automobilistes qu'il a présidé bénévolement (de 2007 à fin 2011), Me Rémy JOSSEAUME est l'un des fondateurs de L'AUTOMOBILE-CLUB DES AVOCATS

En savoir plus

Formations et séminaires en droit routier

Me Rémy JOSSEAUME intervient comme conférencier en droit routier pour le Barreau de Paris et au sein d'entreprises, d'associations, clubs de course, etc..

En savoir plus

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information du Droit Routier et recevez toute l'actualité directement sur votre mail !

M'abonner à la newsletter


Retrouvez le Droit Routier sur Facebook