S'ils ont la force, il nous reste le Droit Victor Hugo
Partager Le Droit Routier sur :
Flux RSS :
Alcool au volant
Permis de conduire
Stupéfiants au volant
Excès de vitesse
Infractions routières
Litiges automobiles
Contact

 Tel.:   01.76.54.34.97

Port.: 06.15.35.35.52

L'actualité en direct

Les dernières interventions dans la presse de Maître Rémy JOSSEAUME :

A la Une
Retrouvez mes derniers articles dans la Revue de Presse
Retrouvez mon Blog sur Facebook
Retrouvez mon Blog sur Twitter

L'Automobile-Club des Avocats - ACDA

Après avoir fondé la Commission Juridique de l'association 40 Millions d'automobilistes qu'il a présidé bénévolement (de 2007 à fin 2011), Me Rémy JOSSEAUME est l'un des fondateurs de L'AUTOMOBILE-CLUB DES AVOCATS

En savoir plus

Formations et séminaires en droit routier

Me Rémy JOSSEAUME intervient comme conférencier en droit routier pour le Barreau de Paris et au sein d'entreprises, d'associations, clubs de course, etc..

En savoir plus

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information du Droit Routier et recevez toute l'actualité directement sur votre mail !

M'abonner à la newsletter


Retrouvez le Droit Routier sur Facebook

FRANCE 5 : LES PV VITRES TEINTES

Publié le 10 mai 2017

Tags : PRESSE, TÉLÉVISION, FRANCE 5


FRANCE 5: LA QUOTIDIENNE: LES PV POUR VITRES TEINTEES



Itv de Me JOSSEAUME sur les PV

L’interdiction du surteintage des vitres permet aux forces de l'ordre de contrôler le respect des règles de sécurité (notamment l'usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture), selon le Ministère de l’Intérieur.

Les véhicules équipés de vitres teintées ou d'un film teinté à plus de 30% à l'avant, sont depuis le 1er janvier en infraction. Près de 2 millions de véhicules sont concernés. Les vitres latérales arrière ainsi que la lunette arrière ne sont, pas concernées par cette mesure.

Le conducteur d'un véhicule dont les vitres avant affichent un facteur de TLV (Transmission de Lumière Visible) inférieur à 70 % s'expose à une amende de 135 € (minorée à 90 €), à un retrait de 3 points sur son permis de conduire, ainsi qu'à une possible immobilisation du véhicule.

Toutefois, certaines dérogations existent : les véhicules blindés destinés à la protection des personnes et/ou des marchandises ainsi que les véhicules transportant des personnes atteintes de maladies spécifiques liées à l'exposition au soleil, sur présentation d'un certificat médical




Commenter cet article

Plus d'articles sur le Droit Routier